Pour le maintien des services publics en montagne et l’aménagement équilibré des territoires.
S'inscrire à notre newsletter
*champs obligatoires
logo_content
Pour le maintien des services publics en montagne
et l’aménagement équilibré des territoires.
menu
 
 
accueil breadcrumb_separator le manifeste
Manifeste « Que la montagne est rebelle ! »
Le manifeste
Parce que la montagne est un lieu de vie à part entière.

Parce que, ici comme ailleurs, la proximité des services publics constitue un facteur essentiel de dynamisation des territoires.

Parce que, en montagne, le relief et le climat augmentent les temps de parcours.

Parce que la présence des services, de l’école et de La Poste en particulier, constitue en montagne un facteur essentiel d’attractivité et d’ancrage de la population.

Parce que la politique des services publics conduite par l’Etat est un outil majeur d’aménagement du territoire.

Parce que le maintien des services publics en montagne exige de l’Etat une action volontariste.

Parce que les élus de la montagne et leurs habitants ont des projets de développement pour lesquels la présence de services publics est une condition incontournable de réussite.

Parce que la montagne n’a jamais eu pour vocation à être un simple sanctuaire pour animaux ou une simple zone de loisirs pour touristes urbains.

Parce que la montagne, avec son identité et son histoire, forme une culture propre avec des valeurs et un patrimoine et dispose d'atouts réels.

Parce que la montagne veut continuer à vivre pour offrir et faire partager sa culture, ses valeurs et son patrimoine.

Parce que deux villages de la Haute-Vallée de l’Ariège, l’Hospitalet-près-l’Andorre et Mérens, sont directement concernés par la disparition de leurs derniers services publics, ce qui rend leur situation exemplaire des risques qui menacent la montagne.

Parce que ces deux villages pensent qu'il est temps de se mobiliser pour maintenir les services publics et donner un avenir aux territoires de montagne.

Parce que ces deux villages veulent peser sur les décisions qui pousseraient à la désertification de leur territoire, en particulier, et de la montagne, en général,

Parce que leurs élus et leurs habitants aiment leur montagne et veulent en faire un lieu où leurs enfants pourront y construire leur avenir.

Ils se sont engagés dans un combat intitulé « QUE LA MONTAGNE EST REBELLE », auquel ils veulent associer : 
- Tous les habitants et les élus des montagnes françaises
- Tous les habitants et élus victimes de la suppression des services publics parce que leur territoire n’entre pas dans une logique de rentabilité économique
- Tous les Français qui considèrent que le rôle de l’Etat est de défendre une égalité de services entre tous les citoyens.