Pour le maintien des services publics en montagne et l’aménagement équilibré des territoires.
S'inscrire à notre newsletter
*champs obligatoires
logo_content
Pour le maintien des services publics en montagne
et l’aménagement équilibré des territoires.
menu
  • accueil
  • actualités
  • agenda
  •  
     
    accueil breadcrumb_separator les actualités breadcrumb_separator La montagne se rebelle !
    Il faut que les murmures deviennent un grand cri !
    La montagne se rebelle ! La montagne se rebelle ! La montagne se rebelle ! La montagne se rebelle ! La montagne se rebelle ! La montagne se rebelle !

    Aujourd’hui, c’est l’école qui est dans le collimateur des gestionnaires qui appliquent cette politique comptable au nom de la logique de marché.
    Nous ne voulons pas devenir les oubliés de la République.
    Nous comptons prendre en main notre destin, nous avons des projets et nous sommes déterminés à les défendre et les voir aboutir

    “C’est en se regroupant que l’on parviendra à se faire entendre”

    LA CARTE SCOLAIRE 2011/2012

     
    "Après près de 11h de réunion en Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) ce mardi, il est déjà plus facile de savoir à quoi ressemblera la rentrée prochaine.

     

    Bilan des courses: avec 42 élèves en moins (pour 12 035 élèves dans le premier degré), il y aura une ouverture (en maternelle Gabriel Fauré à Pamiers), et 14 fermetures de classes.

     

    Sont concernées: 2 écoles en zone de haute montagne, Ax-les-Thermes (maternelle) et Seix (élémentaire).

     

    2 écoles en «Réseau Ambition Réussite» à Lavelanet (élémentaire) et Villeneuve d’Olmes (élémentaire).

     

    4 écoles en zone intermédiaire (ou rurale) à l’Aiguillon, Saint-Lizier, Montgailhard Séguéla, et au RPI Le Peyrat/La Bastide sur l’Hers.

     

    Enfin, 6 classes en zone urbaine seront supprimées, à Foix (Lucien Goron et Le Cardié), à Mazères (élémentaire), à Saverdun (élémentaire), Pamiers (écoles des Carmes), et à La Tour du Crieu.

     

    Autre point important, dans 5 écoles, des comptages sont prévus à la rentrée pour aviser en fonction des effectifs.

     

    Il s’agit du RPI Saint Martin d’Oydes/Villeneuve du Latou/Sainte Suzanne, Esplas de Sérou, RPI Castelnau Durban/Rimont, Montferrier, RPI Aston/Les Cabannes.

     

    A noter 2 fusions d’écoles: à Foix (le Courbet élémentaire et maternelle), et à Varilhes (élémentaire et maternelle).

     

    Certaines écoles ont aussi été placées en situation de fragilité pour les années à venir: le RPI du Douctouyre (Arvigna/Carla du Roquefort/Lieurac/Dun/Vira), le RPI Biert/Boussenac/Massat, Lasserre, L’Hospitalet/Mérens, Orlu, et le RPI Querigut/Rouze.

     

    Enfin, il y aura 7,5 retraits de poste hors classe dont 5 postes en RASED (aide aux enfants en difficulté), 1 poste de conseiller pédagogique arts plastiques, 0,5 en CADA (cours pour les primo-arrivants), 1 FLE (Français Langue Etrangère)." Source ariegenews.

     

    LA MOBILISATION DES PARENTS D’ELEVES

     

    RPI Les Cabannes-Aston
    Le collectif pour le maintien de l’école en montagne s’est réuni hier jeudi 24 avec une trentaine de personnes mobilisées et engagées dans :

    Le maintient de toutes nos classes à la rentrée 2011
    L’accueil des tout-petits qui le souhaitent à l’école

    Le maintient des familles dans nos territoires.

     

    Ecoles primaires et maternelles d’Ax les Thermes

    Ecoles du Peyrat

    RPI de la Vallée du Douctouyre
     

     
    points clés
    Parce que la montagne est un lieu de vie à part entière

    Parce que, ici comme ailleurs, la proximité des services publics constitue un facteur essentiel de dynamisation des territoires

    Parce que, en montagne, le relief et le climataugmentent les temps de parcours. 

    Parce que la présence des services, de l’école et de La Poste en particulier, constitue en montagne un facteur essentiel d’attractivité et d’ancrage de la population

    Parce que la politique des services publics conduite par l’Etat est un outil majeur d’aménagement du territoire

    Parce que le maintien des services publics en montagne exige de l’Etat une action volontariste

    Extrait du MANIFESTE que la montagne est rebelle

    pour approfondir
    à télécharger